Produire de l’électricité photovoltaïque pour sa maison écologique

Souvent présentés comme le « top » de l’énergie renouvelable, parfois décriés pour leur fabrication ou leur recyclage, les panneaux solaires photovoltaïques sont-ils, oui ou non, une solution écologique pour mon électricité à domicile ?

Panneaux solaires

Cet article vous propose une synthèse sur l’aspect écologique du photovoltaïque et sur sa rentabilité. Il présente également les différents systèmes de production existants et les pistes pour mettre en place une production photovoltaïque pour sa maison écologique.

Le photovoltaïque est-il vraiment écologique ?

On lit parfois des articles décrivant les panneaux solaires photovoltaïques comme une « fausse bonne solution » car ils seraient polluants à la fabrication et en fin de vie. Déconstruisons cette idée reçue.

La fabrication d’un panneau photovoltaïque nécessite de l’énergie (comme tout produit industriel) mais celle-ci est compensée en deux ans de production d’électricité par le panneau une fois en fonctionnement.

Panneaux solaires 2

La très grande majorité des panneaux solaires est constituée de silicium et ne contient pas de terres rares. A l’heure actuelle, PV Cycle, organisme en charge de la collecte et du recyclage des panneaux solaires en France, annonce recycler à 94,7% un panneau en silicium cristallin avec cadre en aluminium.

Il faut aussi savoir que la durée de vie d’un panneau solaire est de 25ans minimum. De nombreux fournisseurs garantissent d’ailleurs une production supérieure à 80% de la puissance initiale au bout de 25 ans. Enfin, il existe de nombreux fournisseurs européens, notamment allemands, assurant une fabrication plus proche de chez nous que les usines chinoises, majoritaires sur le marché.

Comment choisir son système de production ?

Lorsque l’on a des panneaux solaires chez soi, plusieurs systèmes d’utilisation de l’électricité produite sont disponibles :

  • Vente totale : toute l’électricité produite par les panneaux est vendue à EDF (0,18€/kWh pour moins de 3kWc). Et toute la consommation de la maison est rachetée au fournisseur d’électricité.
  • Autoconsommation partielle : lorsque les panneaux produisent de l’électricité, elle est en priorité consommée sur place par les équipements en fonctionnement (VMC, électroménager, etc.). Seul le surplus de production est vendu à EDF (0,10€/kWh pour moins de 3kWc). Lorsqu’il n’y a pas de production, l’électricité consommée est achetée au fournisseur électrique.
  • Autoconsommation totale : généralement réservée à des habitations éloignées du réseau électrique, cette approche nécessite la mise en place de batteries pour stocker l’électricité produite en journée et la consommer plus tard. C’est la solution la plus chère à l’installation (achat de batteries) mais elle permet d’être autonome en électricité.
Production domestique autoconsommation partielle
Production électrique photovoltaïque d’une maison dans le Vercors avec vente du surplus (source : Carapace habitat)

Le choix entre ces différents systèmes est basé sur l’utilisation prévue de la production. Si vous avez une utilisation importante de l’électricité en journée (quand il y a du soleil…), par exemple si vous chargez votre véhicule électrique, l’autoconsommation partielle est intéressante car ces kWh consommés en journée sont gratuits. Sinon, le tarif de rachat plus important en vente totale vous incitera probablement à opter pour ce système. Des simulateurs peuvent vous aider à estimer votre consommation électrique en journée et à faire une simulation financière de votre projet, tel AutoCalSol.

Simulation production et consommation photovoltaïque
Simulation de production et de consommation d’électricité photovoltaïque (source : AutoCalSol)

Mettre en place sa production d’électricité photovoltaïque

Vous l’aurez compris, de nombreux paramètres rentrent en compte pour définir et préciser un projet photovoltaïque. Outre le système de production, l’emplacement de la maison à équiper en toiture, son orientation par rapport au Sud, la pente de la toiture, etc. sont à prendre en considération pour le calcul de rentabilité et pour le dimensionnement.

Par ailleurs, il faut anticiper certains choix car ils ont aussi un impact sur la toiture elle-même. Ainsi, le choix de panneaux intégrés au bâti (au même niveau que les tuiles) nécessite de mettre en place un pare-pluie adapté aux fortes températures que les panneaux peuvent atteindre en production. Cela rentre en ligne de compte dès la conception de la maison.

Panneaux solaire en surimposition
Panneaux solaires photovoltaïque en surimposition (source: Carapace Habitat)

Les coûts d’installation des panneaux solaires dépendent eux aussi de nombreux facteurs : panneaux intégrés au bâti ou en surimposition (au-dessus des tuiles), maison à étage ou de plain-pied, origine des panneaux (Chine ou Europe), etc. Il faut compter 8.000 à 11.000€TTC pour une installation de 3kWc (+ 6.000€ pour des batteries dans le cas de l’autoconsommation totale).

Cet investissement conséquent peut être un frein pour un projet de production solaire à domicile. Dans ce cas, on peut opter pour d’autres initiatives de production ou d’appui à la filière de production d’électricité photovoltaïque. Ainsi, choisir Enercoop comme fournisseur d’électricité est une option intéressante. Ou encore, devenir sociétaire d’une centrale villageoise solaire comme Vercorsoleil, permet de développer les installations de panneaux solaires localement.

En conclusion, il nous paraît important de faire appel à un installateur qualifié et recommandé pour une installation durable et qui répond à vos besoins. Cela vous permettra de profiter pleinement du plaisir de produire votre électricité verte pour votre maison et/ou de l’injecter sur le réseau électrique local.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous appeler (06 52 75 65 63) ou à nous écrire : carapace@carapacehabitat.fr

Sources : Greenpeace, PVGIS, LME, photovoltaique.info, PVCycle, AutoCalSol

Que fait un maître d’oeuvre?

Élaboration des plans, permis de construire, suivi de chantier. Quelles sont les missions d’un maître d’oeuvre dans la construction ou la rénovation d’une maison écologique? Notre infographie résume les principales étapes de notre travail.

Infographie sur la mission de maître d'oeuvre
Les étapes de la mission de maître d’oeuvre (infographie : Carapace Habitat)

Notre mission peut être « à la carte », si vous souhaitez uniquement des études de conception ou un suivi de votre chantier. Vous voulez en savoir plus? Appelez-nous pour parler de votre projet. Nous analysons votre projet de construction neuve ou réalisons un diagnostic de votre projet de rénovation, et nous établissons un devis gratuitement. Pour plus de précisions : 06 52 75 65 63.