Diagnostic avant rénovation

Comment proposer un projet de rénovation adapté aux contraintes et problèmes rencontrés dans une maison ? Une rénovation doit se baser sur un diagnostic technique approfondi pour aboutir à des solutions appropriées.

On étudie différents points pour avoir une vision globale de l’existant : état du bâti et équipements, étude de l’humidité, observation de la qualité de l’air, prise en compte de l’aménagement, etc.

État du bâti, des réseaux et des équipements

Les différentes parties du bâtiment sont étudiées en détail afin de relever les dégradations existantes et donc les nécessaires réparations. On inspecte la toiture pour connaître son état et son étanchéité. Un contrôle de la charpente permet de vérifier si elle est saine ou si un traitement contre des attaques d’insectes ou de champignons est nécessaire. On examine la maçonnerie pour confirmer sa solidité. Les menuiseries sont observées pour connaître leur isolation et leur étanchéité à l’air. On étudie le réseau électrique pour vérifier sa conformité aux normes de sécurité en vigueur. Et ainsi de suite : équipements de chauffage, état des enduits et peintures, etc.

Ces constats permettront de proposer des actions curatives (réparations) avant de travailler sur des actions d’amélioration du confort ou d’économie d’énergie.

Observation de l’environnement du bâtiment

L’environnement immédiat du bâtiment peut avoir un impact conséquent et expliquer certains problèmes rencontrés par ailleurs (humidité dans le bâti, etc.). C’est le cas notamment de la végétation trop proche des façades. Un autre aspect important pour le projet est l’orientation du bâtiment, dans une approche bioclimatique. Il s’agit notamment de réaliser une étude d’ensoleillement pour savoir comment les apports solaires pourront être utilisés dans le projet.

Etude d'ensoleillement
Étude d’ensoleillement pour une conception bioclimatique (source : Carapace Habitat)

Humidité dans le bâti

Dans les bâtiments anciens, construits avant 1945, un enjeu majeur lors d’une rénovation est de bien prendre en compte l’humidité présente dans le bâti. Cela permettra d’éviter de l’y emprisonner et de créer des désordres par la suite. En effet, dans ces bâtiments, les murs contiennent des matériaux capillaires qui absorbent l’humidité : briques de terre cuite, mortier de chaux, etc. On cherchera à éviter que ces matériaux soient exposés à l’eau (pluie, remontées capillaires, etc.) et à ce qu’ils puissent se décharger de leur humidité (enduits respirants, ventilation, etc.).

Mesure du taux d'humidité d'un mur en pierres
Mesure du taux d’humidité dans un mur en pierres (source : Carapace Habitat)

Lors du diagnostic, nous mesurons l’humidité dans le bâti et observons l’état des murs et façades, afin de proposer ensuite des solutions adaptées.

Qualité de l’air intérieur

La qualité de l’air dans un bâtiment peut être mauvaise et avoir un impact sur la santé des occupants. Lors du diagnostic, on analyse la qualité de l’air. On observe également les systèmes de ventilation existants et leur efficacité.

Mesure de qualité de l'air intérieur
Air intérieur pollué dans une maison à rénover
(source : Carapace Habitat)

Étude de l’isolation existante

Nous inspectons l’état de l’isolation d’origine, en fonction du système constructif et de la période de construction. A cela s’ajoute des observations avec une caméra thermique pour avoir une meilleure information sur l’état actuel de cette isolation et son niveau de dégradation. La caméra thermique permet également d’identifier ou de confirmer les ponts thermiques présents.

Caméra thermique diagnostic isolation toiture
Prise de vue avec caméra thermique : les zones bleues au plafond montre une dégradation de l’isolation existante en laine de verre (déperditions de chaleur) –
source : Carapace Habitat

Étude de l’aménagement et de la configuration

Une étude des contraintes structurelles (murs porteurs) et l’aménagement existant permettra de faire des propositions pour l’agencement futur des espaces. Cela concerne notamment les éventuels aménagements pour personnes à mobilité réduite (PMR), les aspects de circulation dans le bâtiment, la luminosité, la prise en compte des aspects phoniques, etc.

Réflexion pour aménagement salle de bain PMR
Réflexion pour l’aménagement d’une salle de bain accessible PMR (en pointillés) – source : Carapace Habitat

Sur la base de ce diagnostic et de votre projet, nous établissons une estimation du coût des travaux à prévoir. Cette estimation sera ensuite affinée lors des étapes successives de conception et de définition du projet.

Pour un diagnostic de votre maison et pour échanger sur votre projet, contactez Carapace Habitat au 06 52 75 65 63 ou carapace@carapacehabitat.fr.